Couverture du beau-livre Abyssinie de Joël Alessandra

Abyssinie

Une traversée dessinée de l’Afrique de l’Est.

« Quand tu aimes il faut partir », écrivait Blaise Cendrars. Un homme esseulé quitte son Occident natal pour découvrir les terres brûlées de soleil de l’Abyssinie, territoire enchanteur sillonné par Arthur Rimbaud, Wilfred Thesiger, Joseph Kessel et Henry de Monfreid. Ce voyage initiatique, entrepris dans les pas et les écrits de ses héros, il le raconte jour après jour, dans des lettres envoyées à celle qu’il aime et qu’il a fui, tout en se laissant guider par le souvenir de ses lectures et en voyageant au fil du vent.
Composé d’aquarelles, de dessins à l’encre et de photographies, ce carnet de route nous emmène dans un périple sensible et envoûtant de la Corne de l’Afrique aux hauts plateaux d’Éthiopie sur la trace des grands aventuriers. Un ouvrage réalisé par l’auteur de bande dessinée Joël Alessandra, prix du meilleur album pour Errance en mer Rouge (2014).

978237502-0340-F
  • Parution : octobre 2017
  • Genre : Beau livre
  • Thématique : Voyage
  • Nombre de pages : 192
  • ISBN : 978237502-0340

Version papier

23,60 €
  • La presse en parle
  • « Jolie traversée que ces carnets de voyage entre dessins et photographies qui nous conduisent de Djibouti à l’église Sainte-Marie-de-Sion, à Axoum, où reposerait l’Arche d’Alliance, en passant par Lalibela (« la Jérusalem noire ») et Harar, où vécut Arthur Rimbaud. »
    Thomas Doustaly, LE MONDE

    « Son héros, mal dans sa peau, décide en effet un matin de prendre le large suivant le (discutable) précepte de Blaise Cendrars : « quand tu aimes, il faut partir ». On s’en réjouit toutefois car suivent plus de 100 pages d’itinérances à travers la Corne de l’Afrique, à Lalibela la Jérusalem noire, Godar le "Camelot" de l’Afrique, le lac Tana, source du Nil bleu, Addis Abeba, Dire Daoua ou Tadjoura… »

    Fabrice Drouzy, LIBÉRATION

    « Une nouvelle fois, le dessinateur Joël Alessandra explore une région mythique pour en rapporter une vision qui va inciter plus d'un lecteur à marcher sur ses pas. »
    G.V., DBD

Extrait du livre

Vous aimerez aussi