L'exploration de l'Antarctique

L'exploration de l'Antarctique - Jean-rené Vanney - Éditions Paulsen

Plus de vues

  • L'exploration de l'Antarctique - Jean-rené Vanney - Éditions Paulsen

De 1520 à nos jours, de l’histoire des grandes explorations à l’éclosion contemporaine des bases scientifiques.
Un volume somptueux illustré de centaines de photographies pour partir dans un voyage éblouissant que propose Jean-René Vanney : les mers australes, l’Antarctique et l’aventure des plus grands explorateurs.

Parution :

Thème Explorateurs
Genre Carnet de voyage
Format (Taille) 26 x 30 cm
Nombre de pages 620
Nombre d'llustrations 450
Collection Exploration
Format "Texte & images"

ISBN 978291655-2231 | Editions Paulsen

Version papier
99,00 €

Résumé


Le sanctuaire des sanctuaires, à l’écart de tout.
Existe-t-il un endroit au monde où la nature se montre plus hostile ? Entre les pointes de l’Amérique, de l’Afrique et de l’Australie, où se télescopent l’eau, la mer, la glace et le vent, ces mers gelées qui tournent en rond dans un tumulte fracassant, ces flots infranchissables ont excité l’imaginaire des hommes pendant des siècles. Dix fois, vingt fois repoussés par les vents contraires, les 40e rugissants, les malades geignaient, les marins reculaient. Épuisés, ils tombaient sur les mourants. Fernand de Magellan, en 1520, réussit enfin à passer au sud de l’Amérique, ouvrant la porte d’entrée aux terribles mers australes. On commence à deviner dans les brumes un continent caché, «  énorme  », avant que le Russe Bellingshausen, ne l’aperçoive en 1820, scellé dans ses murailles de glace. L’Antarctique fut d’abord un mirage d’explorateur.


La circumnavigation joue les premiers épisodes d’une aventure qui va durer plusieurs siècles, slalom audacieux entre des mastodontes, icebergs et baleines se partagent la garde de la belle. Les mers australes sont prolixes. Le courage des hommes est vite récompensé : le pire endroit du monde se révèle un sanctuaire pour des espèces recherchées. Les baleines, phoques et éléphants de mer se repaissent sans crainte des innombrables ressources de ces mers riches en nutriments. Quant à «  ces oiseaux sans ailes, proies faciles des carnassiers  » que sont les manchots, ils ont, selon Jean-René Vanney, élu domicile là où leurs ennemis ne pouvaient vivre. Les baleiniers exploiteront ce trésor en secret, se repaissant jusqu’à la garde, quelques décennies avant que l’écologie ne pointe le grand Sud.

 

Extrait

 

Jean-René Vanney, océanographe passionné des mers australes, professeur à l’université de Paris-Sorbonne, se fait tour à tour ornithologue, poète, historien et metteur en scène. Il plante le décor de l’océan austral où va se jouer le destin des grands explorateurs. Il raconte les plus grandes expéditions de Charcot, Amundsen, Scott, Shackleton… Et toutes les générations qui suivirent, de celle de l’aéroplane à celle des grandes bases scientifiques qui peuplent aujourd’hui le continent antarctique. Jean-René Vanney offre bien plus qu’un texte encyclopédique, une œuvre captivante qui nous entraîne sur la plus dangereuse et la plus spectaculaire exploration de tous les temps.