Au-delà de la Verticale

Au-delà de la Verticale - Georges Livanos - Éditions Paulsen

Plus de vues

  • Au-delà de la Verticale - Georges Livanos - Éditions Paulsen
Georges Livanos

Georges Livanos a fait entrer l’humour dans le récit alpin. Une "première" de plus pour celui qui en a tellement ouvert. Un grand classique de la littérature alpine enfin réédité!

Parution : Septembre 2014

Thème Montagne
Genre Autobiographie
Format (Taille) 150 x 210 mm
Nombre de pages 352
Nombre d'llustrations 22
Collection Guérin
Format Terra Nova

ISBN 978235221-1099 | Editions Paulsen

Version papier
22,00 €

Résumé


La truculence méditerranéenne, la drôlerie, la finesse de Georges Livanos nous emportent "Au-delà de la Verticale", dans les Calanques et les Dolomites. Il n’y a sans doute pas de livre plus communicatif sur le plaisir de grimper.
"Pour moi l’idéal, c’est de partir d’en bas, d’arriver en haut et de revenir en bas. Et pas trop vite..."
Voilà comment celui qu’on appelle "Le Grec" définit sa passion de l’escalade. Mais ne nous y trompons pas, c’est de l’alpinisme pur, un nectar de "sestogrado", de surplombs et de verticalité!


600 premières, 12000 pitons, 700 rappels, d’innombrables bivouacs dans les Calanques, les Dolomites, le Vercors... la routine, pour ce "Tartarin". Et derrière le tintement des pitons et le cliquetis des mousquetons, pointe toujours le chant des cigales. À tous les coins de phrases remonte l’accent marseillais, l’odeur du pastis et l’humour comme pour faire oublier que ce livre est un grand classique et Livanos un très grand alpiniste.

Extrait

 

Vidéo

Soirée RENCONTRE Gorges Livanos - Vendredi 17 juillet 2015 à Chamonix.

La presse en parle

 

Acrobat

Le Dauphiné

Avec son livre autobiographique: "Au-delà de la Verticale", Georges Livanos dit "Le Grec" a fait basculer le récit d'alpinisme de la tragédie héroïque à la comédie burlesque. 

Juillet 2015 Lire l'article PDF

Georges Livanos (1923-2004), dit "Le Grec", marseillais pur jus né de parents grecs, a terrassé les plus grandes falaises des Dolomites et plus d'un vaniteux : "ceux dont le souci constant est la recherche du péril, leur carrière ne peut être que brève. À moins d'un manque de chance exceptionnel dans leurs investigations !"
Avec sa femme Sonia "un mètre cinquante de faible femme ignorant la fatigue, la peur, le froid et la faim", il a formé une joyeuse cordée et porté l'humour et la dérision bien au-delà de la verticale !