J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être

J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être

Plus de vues

Inventeur génial dès son plus jeune âge, amoureux de la nature, grand marcheur, John Muir sillonna le monde à pied et fut le premier à percevoir les dangers de l’exploitation de la nature.


 


La version papier n'est plus en stock

Parution :

Thème Histoire
Genre Biographie
Format (Taille) 15x21 cm
Nombre de pages 220
Nombre d'llustrations 0
Collection Exploration
Format Terra Nova

ISBN 978237502-0890 | Editions Paulsen

Version numérique
Informations

Version numérique
En choisissant la version numérique du livre, vous achetez le livre au format ePub. Vous pourrez ensuite le lire sur votre ordinateur, tablette ou smartphone.

11,99 €
Version papier
21,00 €

Résumé


Né en Écosse en 1838, débarqué à 10 ans dans la région des Grands Lacs, aux États-Unis, le jeune Muir s’échine chaque jour dans les champs et lève parfois la tête pour regarder la nature environnante qui l’émerveille. Le soir, il imagine et crée des objets mécaniques qu’il présente ensuite en ville comme, par exemple, cet appareil pour le sortir automatiquement du lit à l’heure du lever. Très vite, John Muir s’interroge sur le sens de cette vie de labeur, alors qu’il pourrait vivre en autonomie dans la nature. Il quitte le Wisconsin, sillonne le pays à pied du nord au sud et d’est en ouest, participe aux transhumances de bergers isolés,


vit en ermite dans les bois, fasciné et nourri par la vie qui l’entoure. Dans la Californie de la ruée vers l’or, on fait fortune en creusant une dette écologique abyssale, que personne ne voit encore. Sauf Muir, qui la pressent grâce à son attention aux hommes et son amour du paysage. Figure mythique aux États-Unis, fondateur des parcs nationaux, sauveur du Yosemite, John Muir posa clairement la question du sens de la vie dans la nouvelle société industrielle et industrieuse et il y a répondu, par son mode de vie, en termes tout aussi clairs. Ancêtre du concept d’écologie, il fut, selon Roosevelt, « l’homme le plus libre que j’ai jamais rencontré ».

Extrait

La presse en parle

 

Acrobat

L'orne hebdo

"Le livre de la semaine"

Mars 2020 Lire l'article PDF

Acrobat

Science & Avenir

"C’EST À LIRE"

Février 2020 Lire l'article PDF

Acrobat

Le dauphiné

"le livre de la semaine"

Février 2020 Lire l'article PDF

Acrobat

Famille chretienne

"cette biographie admirative et ciselée qui interroge aussi nos propres choix de vie"

Février 2020 Lire l'article PDF

Acrobat

Le journal des propriétaires du Mont-Blanc

"Alexi Jenni revient à ses premiers amours à travers ce portrait très personnel, fouillé et attachant..."

Février 2020 Lire l'article PDF

Acrobat

L'express

"Un très bel hommage posthume. "

Février 2020 Lire l'article PDF

Acrobat

Le figaro

"L’écrivain Alexis Jenni nous parle tout autrement d’écologie. Sans chiffres, sans fin du monde. Simplement en regardantla nature splendide, grâce à la vieétonnante de John Muir."

Février 2020 Lire l'article PDF

Acrobat

L'express

"La note de L'Express : 4/5

Février 2020 Lire l'article PDF

Acrobat

Le fiagro Magazine

"L’auteur du prix Goncourt 2011 brosse un beau portrait de John Muir, vagabond inspiré qui se fit, bien avant les écologistes, le chantre et le défenseur de la nature.

Février 2020 Lire l'article PDF

Acrobat

La vie

" Avec le talent de romancier qu'on lui sait, Jenni part à l'aventure avec Muir, intervient dans le récit, s'interroge et nous interroge..."

Février 2020 Lire l'article PDF

Acrobat

Le monde des livres

"Certaines admirations écrasent. D’autres donnent de l'allant."

Février 2020 Lire l'article PDF

Acrobat

Charlie Hebdo

"La biographie que l'écrivain français Alexis Jenni consacre à John Muir fouette les sangs et entraîne fort loin en soi-même"

Janvier 2020 Lire l'article PDF

Alexis Jenni, né à Lyon en 1963, a grandi dans le Bugey, entre montagnes, lacs et forêts. Agrégé de sciences naturelles, il a enseigné dans un lycée de Lyon. Il reçoit le prix Goncourt 2011 pour son premier roman publié, L’Art français de la guerre (Gallimard). Il a depuis publié romans et essais, c’est ici sa première biographie, consacrée à un homme de nature, bien sûr.