L'arête de l'éternité

L'arête de l'éternité - Sandy Allan - Éditions Paulsen

Plus de vues

  • L'arête de l'éternité - Sandy Allan - Éditions Paulsen
Sandy Allan

En 2012, deux alpinistes écossais vétérans ont réussi l'un des derniers grands défis himalayen : l'arête Mazeno sur le Nanga Parbat, 8125 m. Un parcours de plus de 10 kilomètres dont une bonne partie se déroule à plus de 7000 mètres d'altitude. Ils racontent cette aventure avec un humour et un flegme typiquement britanniques.

Parution : Février 2017

Thème Montagne
Genre Récit
Format (Taille) 150 x 210 mm
Nombre de pages 240
Nombre d'llustrations 40
Collection Guérin
Format Terra Nova

ISBN 978235221-1952 | Editions Paulsen

Version papier
26,00 €
Version numérique
Informations

Version numérique
En choisissant la version numérique du livre, vous achetez le livre au format ePub. Vous pourrez ensuite le lire sur votre ordinateur, tablette ou smartphone.

14,99 €
Lire un extrait en version numérique
Télécharger

Résumé


« Je commençais à me demander si ce que nous faisions était humainement possible. On avait gravi l’arête Mazeno et atteint le sommet, mais on savait tous les deux qu’on y avait laissé beaucoup trop d’énergie. En proie à des émotions contradictoires, totalement épuisés et complètement heureux, on savait que nos organismes ne pourraient pas supporter beaucoup plus longtemps un séjour en altitude, en particulier sans plus rien à boire. Quand nos organismes allaient-ils s’arrêter de fonctionner ? Ce n’était plus qu’une question de temps. » Pendant l’été 2012, une équipe de six alpinistes lance une tentative sur l’un des derniers grands problèmes de l’Himalaya : la géante arête Mazeno du Nanga Parbat, le neuvième plus haut sommet de la planète. Longue de dix kilomètres, cette arête conduit à un sommet de plus de 8000 mètres.


Dix expéditions avaient échoué sur cette voie interminable. Onze jours après avoir quitté le camp de base, Sandy Allan et Rick Allen, tous les deux proches de la soixantaine, atteignent le sommet. Ils ont épuisé leurs vivres, n’ont plus rien à boire, et sont victimes d’hallucinations dues à l’altitude et à l’épuisement. La neige est abondante, ils savent qu’il leur faudra au moins trois jours pour descendre sur le versant opposé de la « montagne tueuse ». Sur le fil du Nanga Parbat (In some lost places) est le récit épique de cet exploit d’endurance et d’engagement aux limites de la survie. L’ascension a été récompensée par un piolet d’or en 2013, et le livre a été en lice en 2015 pour le prestigieux prix Boardman Tasker.

Extrait

Sandy Allan est né en 1955 et a commencé à grimper dans les Alpes en 1975. Il a de nombreuses ascensions en Himalaya à son palmarès : face sud du Pumori, sommet ouest du Lhotse et tour de Muztagh. Il a également fait de nombreuses tentatives  sur des itinéraires d’ampleur, notamment l’arête nord-est à l’Everest et la face nord-est du Kalanka. Sandy travaille comme guide de montagne à plein temps et a mené des clients au sommet du peak Bogda Feng en Chine, à l’Ama Dablam, au Cho Oyu et à l’Everest. Il est également consultant dans l’industrie de travaux acrobatiques.