On ne m'a pas volé l'Everest

On ne m'a pas volé l'Everest

Plus de vues

  • On ne m'a pas volé l'Everest
Première femme à réussir l’Everest sans oxygène, ses compagnons l’abandonnent et l’accuseront de mensonge. À tort.

Parution :

Thème Montagne
Genre Autobiographie
Format (Taille) 15 x 21 cm
Nombre de pages 304
Nombre d'llustrations 0
Collection Guérin
Format Terra Nova

ISBN 978235221-3055 | Editions Paulsen

Version papier
25,00 €
Version numérique
Informations

Version numérique
En choisissant la version numérique du livre, vous achetez le livre au format ePub. Vous pourrez ensuite le lire sur votre ordinateur, tablette ou smartphone.

14,99 €

Résumé


«  Pourquoi ont-ils fait ça  ?
Pourquoi ont-ils dit que je n’avais pas gravi l’Everest  ? »
1988  : une jeune femme de 27 ans redescend du sommet de ­l’Everest, tout sourire sous ses dreadlocks blondes. Elle est la première femme au monde à réussir cet exploit sans oxygène. Mais que se passe-t-il  ? Pourquoi ses compagnons ont-ils déserté la montagne alors qu’elle se trouvait encore, seule, dans la zone de la mort  ? Et pourquoi, contre toute évidence, affirment-ils qu’elle a menti, elle dont la sincérité dérange  ?
Lydia Bradey a passé des années à chercher les réponses à ces ques­tions, et près de trente ans à les écrire avec l’aide de Laurence ­Fearnley, une amie écrivaine.


Et la plus belle réponse est sa vie ­intense, sa relation puissante et dérangeante avec Royce, cette mère qui l’a élevée seule, sa passion dévorante pour l’alpinisme et son talent inné pour l’altitude, sa trace en zigzag dans un Himalaya souvent macho où elle se promène en dansant, sans jamais s’user. 2019 : Lydia Bradey est guide de haute montagne et se dresse pour la sixième fois de sa vie sur le Toit du monde, avec une cliente. Presque au même instant, la photo d’une hallucinante file d’attente est diffusée en direct sur les réseaux sociaux, mais Lydia, comme toujours, a tracé sa voie loin de la cohue.

Extrait

La presse en parle

 

Acrobat

Le dauphiné

"Everest : Lydia Bradey préfère la joie à la controverse"

Mars 2020 Lire l'article PDF

Lydia Bradey est une alpiniste et une guide de montagne vivant au bord du lac Hawea, près de Wanaka, en Nouvelle-Zélande, avec son partenaire Dean Staples et un chat appelé Koshka. En 1988, Lydia est devenue la première femme au monde à gravir l'Everest sans oxygène À ce jour, elle est la seule Néo-Zélandaise à avoir gravi l'Everest sans oxygène et a gravi l'Everest 5 fois. Lydia est titulaire d'un diplôme de kinésithérapeute, d'un certificat en acupuncture, d'un certificat en « prévision d'avalanche » de niveau 2. Elle est également guide international de ski et de montagne de l'IFMGA. Elle partage son temps entre son travail de guide de haute montagne et des conférences.