Couverture du récit Pyongyang 1071 de Jacky Schwartzmann

Pyongyang 1071

Jacky Schwartzmann relate son aventure loufoque en Corée du Nord, où il a participé à l’improbable marathon de Pyongyang.

Rien n’était gagné. Il fallut franchir l’étape de la sélection, affronter les réactions – de l’éclat de rire à la quasi-hostilité –, puis se préparer à passer les frontières de la dernière dictature communiste à l’œuvre… pour courir 42 kilomètres. Numéro de dossard : 1071.
Dans son style imparable, alternant humour et cynisme, Jacky Schwartzmann cherche à comprendre ce qui pousse des individus venus du monde entier (les Américains mis à part) à participer à l’événement sportif le plus abracadabrant de la planète : le marathon de Pyongyang. Entre rêve fou, défi sportif et envie irraisonnée, il raconte un voyage durant lequel il fut aussi bien désorienté qu’émerveillé ou exaspéré, mais constamment surveillé, et allie émotion et curiosité pour nous proposer une immersion dans un pays fermé qui lui a ouvert ses portes… l’espace d’une course.

978237502-0807-F
  • Parution : octobre 2019
  • Genre : Récit
  • Format : 13 x 21 cm
  • Thématique : Voyage
  • Nombre de pages : 192
  • ISBN : 978237502-0807

Version papier

19,90 €

Version numérique

12,99 €
  • La presse en parle
  • « Et c’est parti pour 42 kilomètres d’une course surréaliste, avant un séjour qui ne le sera pas moins dans la dernière dictature postcommuniste. »
    Delphine Peras, L’EXPRESS

    « Participer à un marathon pour la première fois n’est jamais anodin. Mais quand on le court en Corée du Nord, et qu’on en tire un bouquin formidable, ça relève de l’exploit. »
    Nicolas Blondeau, LE PROGRÈS

    « Piquant et décapant. »
    Frantz Hoëz, L’OBS

    « Dans sa foulée, le romancier en baskets charrie un flot d’idées reçues sur la République démocratique (pas toujours fausses). »
    Mickaël Caron, LE JDD

    « Un récit qui donne à voir l'un des États les plus fermés au monde. »
    NATIONAL GÉO

Extrait du livre

Vous aimerez aussi