Femmes des pôles

Femmes des pôles

Dix aventurières en quête d’absolu.

Les femmes n’ont pas toujours été les bienvenues sur les terrains de l’exploration et de la découverte. Et moins encore s’agissant des extrêmes polaires. Comment imaginer ces « frêles machines » (Denis Diderot) résistant à un environnement aussi hostile ? Les exceptions n’en ont que plus de mérite qui, petit à petit, ont gagné les marges de ces régions impossibles. Souvent au gré de ruses et d’audaces spectaculaires. De Jeanne Baret, la pionnière qui, en 1768, doubla la Terre de Feu à bord du bateau de Bougainville, jusqu’à Louise Boyd qui, en 1955, survola la  banquise arctique à bord d’un DC4, les femmes des pôles constituent une caste à part, un florilège détonnant où l’on croise, aux mépris des ostracismes et des ségrégations, une touriste égarée aux confins de la mer de Kara, une Iñupiat abandonnée en terre de Wrangel, une parturiente inattendue, une infirmière russe, une médecin française et même la maîtresse de Victor Hugo en route pour le Spitzberg.
Une poignée de destins d’exception qui dit la curiosité, la clairvoyance et, plus encore, l’originalité de femmes vraiment singulières.

978291655-2583-F
  • Parution : mai 2015
  • Genre : Récit
  • Format : 15 x 21 cm
  • Thématique : Exploration
  • Nombre de pages : 200
  • ISBN : 978291655-2583

Version papier

22,00 €

Version numérique

13,99 €
  • La presse en parle
  • « Toutes les femmes devraient lire cet ouvrage. Si le fait de relever le front, d’élargir ses horizons résume révolution de l’espèce humaine, alors ces Femmes des pôles en brossent l’histoire au féminin. »
    François-Guillaume Lorrain, LE POINT

    « Bernard Heimermann y brosse les portraits de dix aventurières aujourd’hui oubliées, depuis Jeanne Baret qui, en 1767, suivit Bougainville travestie en garçon, jusqu’à Louise Boyd, surnommée The Icy Brunette (la brunette glacée), infatigable arpenteuse des contrées froides. »
    Olivier Mony, LE FIGARO MAGAZINE

Extrait du livre

Vidéo

Soirée SPÉCIALE Femmes des pôles - Mardi 4 août 2015 à Chamonix

Vous aimerez aussi