Couverture on ne m'a pas volé l'Everest-Lydia Bradey

On ne m'a pas volé l'Everest

« Pourquoi ont-ils fait ça ? Pourquoi ont-ils dit que je n’avais pas gravi l’Everest ? »

1988 : une jeune femme de 27 ans redescend du sommet de l’Everest, tout sourire sous ses dreadlocks blondes. Elle est la première femme au monde à réussir cet exploit sans oxygène. Mais que se passe-t-il ? Pourquoi ses compagnons ont-ils déserté la montagne alors qu’elle se trouvait encore, seule, dans la zone de la mort ? Et pourquoi affirment-ils qu’elle a menti, elle dont la sincérité dérange ?
Lydia Bradey a passé des années à chercher les réponses à ces questions, et près de trente ans à les écrire avec l’aide de son amie auteur, Laurence Fearnley. Et la plus belle réponse est sa vie intense traversée par sa relation puissante et dérangeante avec Royce, cette mère qui l’a élevée seule ; par sa passion dévorante pour l’alpinisme, avec un talent inné pour l’altitude ; par sa trace en zigzag dans un monde himalayen souvent macho où elle se promène en dansant, sans jamais s’user. Adolescente, elle jouera des coudes pour entrer au club alpin qui n’accepte pas les femmes ; plus tard, elle se fera sermonner avant l’arrivée au camp de base de l’Everest pour s’assurer qu’elle reste à sa place…

2019 : Lydia Bradey est guide de haute montagne et se rend pour la sixième fois de sa vie sur le Toit du monde avec une cliente. Presque au même instant, la photo d’une hallucinante file d’attente est diffusée en direct sur les réseaux sociaux, mais Lydia, comme toujours, a tracé sa voie loin de la cohue.

Traduit de l’anglais (Nouvelle-Zélande) par Charlie Buffet.

978235221-3055-F
  • Parution : Février 2020
  • Genre : Autobiographie
  • Format : 15 x 21 cm
  • Thématique : Montagne
  • Nombre de pages : 304
  • ISBN : 978235221-3055

Version papier

25,00 €

Version numérique

14,99 €
  • La presse en parle
  • « Première femme à gravir l’Everest sans oxygène en 1988, Lydia Bradey a vu son record être contesté par ses compagnons. »
    FEMME ACTUELLE

    « Dans son récit, elle aborde avec une franchise rare les questions que se posent les femmes alpinistes. »
    Rebecca Mosimann, 24 HEURES

    « Lydia Bradey préfère la joie à la controverse. »
    LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ

    « La sortie de la biographie de Lydia Bradey, accusée à tort d’avoir menti au sujet de son ascension de l’Everest, rappelle que la preuve est parfois difficile à apporter pour les exploits. »
    Jean-François Fournel, La CROIX

    « Si elle relate aujourd’hui cette ascension dans l’ouvrage On ne m’a pas volé l’Everest paru aux Éditions Paulsen, c’est parce que, pendant près de trente ans, sa réussite a été mise en doute. »
    Caroline Christinaz, LE TEMPS

Extrait du livre

Vous aimerez aussi